Agile France 2014, une excellente cuvée

 Agile France à eu lieu comme tous les ans à Paris en mai dernier. J’y présentais « L’agilité ça commence avec ma start-up qui devient grande » (la présentation est ici) avec Vincent Baillet. Cette conférence est devenue pour nous un incontournable des évènements agiles par la qualité des sessions proposées et le dynamisme de l’organisation. Voici mes souvenirs marquants de ces 2 journées :

  • Une belle session sur Theodo qui a travaillé sur l’agilisation de la relation avec ses clients. Ce que j’en retiens : au final, l’agilisation des contrats tend vers la facturation au temps passé. Et le prestataire a le devoir de ne pas leur proposer l’alternative contrat au forfait classique s’il sait que ça ne fonctionne pas (c’est un de leur client qui leur a fait ce retour après un projet au forfait chaotique). Humble et inspirant, bravo à Benoît Charles-Lavauzelle pour ça.
  • « L’holacracy, un « système d’exploitation » pour des entreprises agiles et sociocratiques » : difficile exercice que de présenter l’holacratie en 20 minutes, mais Damien Thouvenin l’a fait. Ça m’a donné envie de creuser le sujet à l’heure où nous devons renforcer l’équipe pour partir sur de bonnes bases car ce modèle pourrait nous permettre de grandir en conservant notre état d’esprit.
  • Romain a introduit de main de maître la facilitation graphique dans le format de l’évènement : scribing sur les sessions, ateliers pratiques d’initiation pour les participants. La facilitation graphique fait désormais partie de notre quotidien de coachs, formateurs et facilitateurs. La première étape consiste à lever ses freins personnels pour se lancer, et certains participants ont pris le feutre pour scriber sur des sessions le deuxième jour. Ça faisait plaisir à voir.
  • L’équipe d’organisation a innové cette année en consacrant l’après-midi de la première journée à un Open Space. Lan Levy et Raphaël Pierquin l’ont introduit avec une grande douceur, inhabituelle pour ce type d’évènement où les facilitateurs ont tendance à « booster » les participants. Ça m’a beaucoup plu : avec la densité de l’évènement, ce lancement était reposant, et il a apporté beaucoup de zenitude aux échanges auxquels j’ai participé par la suite. J’y ai observé une grande écoute, même dans les grands groupes, ce qui est souvent difficile à obtenir.

La seconde journée s’est déroulée sous le signe des échanges avec des participants connus et moins connus. Petit clin d’œil à Lan Levy pour notre discussion sur le projet d’évènement participatif pour l’Agile Tour nantais 2014. On a vécu, vous savez ce petit escalier où il y en a un qui lance une idée, l’autre rebondit et en propose une autre, etc.. etc..

En conclusion, une belle équipe d’organisation, un bon accueil, de belles sessions (de bons retours sur la notre), des rencontres et du temps pour échanger avec nos amis agilistes, tout ce qui fait un évènement réussi.

Pierrick Thibault

Les commentaires sont fermés.