Agilité et Logiciels Libres, même combat ?

Même si tous les développements de logiciels libres ne sont pas faits de façon agile, on peut trouver des convergences entre Méthodes Agiles et Logiciels Libres, comme le fait de reposer sur des valeurs humanistes. On retrouve également des pratiques communes, en particulier d’ingénierie logicielle. Cette question de la convergence de ces 2 univers a été discutée lors d’une matinée à la Cantine Numérique de Nantes animée par Agile Garden avec la participation de nombreux membres de Alliance Libre, le pôle d’expertise en Logiciels Libres de la région nantaise.
Lors de la préparation de cette animation, un problème épineux s’est posé : comment parler de l’organisation des projets libres alors que chacun d’entre eux possède un modèle, un contexte et une gouvernance différente. En effet, entre un projet développé par une entreprise sous licence libre et un projet communautaire, les enjeux organisationnels ne sont pas du tout les mêmes.
En tant qu’ »agilistes », nous avons pris le parti de n’évoquer que les projets libres développés en mode communautaire, car ils soulèvent des questions intéressantes vis-à-vis des Méthodes Agiles :

  • Comment ces communautés parviennent-elles à produire des logiciels de grande qualité en faisant collaborer des développeurs éparpillés à travers le monde ?
  • Ces communautés appliquent-elles les principes du Manifeste Agile ?

Ce qui en ressort en bref :

  • Un esprit communautaire fort
  • De nombreux principes du Manifeste Agile sont appliqués dans la communauté du Libre
  • Une Agilité plus poussée pourrait aider certaines gouvernances des projets libre à « organiser l’auto-organisation » de leur projet
  • Les projets communautaires donnent d’excellents résultats grâce à la motivation et à la compétence de leurs contributeurs, à un outillage souvent à la pointe mais aussi parce que la charge consommée sur ces projets n’est pas une réelle contrainte (projets 100% communautaires uniquement »).

Les commentaires sont fermés.